Sécurité électrique salle de bain

Notez cet article

L’installation électrique d’une salle de bain doit à la fois être pratique, mais aussi et surtout sécuritaire. Ainsi, les normes électriques françaises (NF C 15-100) imposent de nombreux éléments à respecter au sujet de l’électricité d’une salle de bain. Ainsi, une prise de courant de salle de bain ne peut pas être positionnée n’importe où, de même que tout appareil électrique. Faisons un tour complet sur la norme électrique d’une salle de bain.

Le principe de la norme électrique d’une salle de bain

L’installation électrique d’une salle de bain est régie par la norme NF C 15-100, norme qui détaille toute l’installation électrique de la maison.

Les normes électriques françaises sont conçues pour sécuriser votre installation électrique en limitant les risques liés à l’électricité :

  • Risques matériels : une mauvaise installation électrique risque notamment de prendre feu, mais elle peut également endommager vos appareils électriques.
  • Risques humains : les risques premiers liés à l’installation électrique sont bien entendu l’électrocution.

Il est évident que l’installation électrique d’une salle de bain, comme de toute pièce reliée à l’eau, doit respecter certaines normes. Pour la salle d’eau, la NF C 15-100 impose différentes restrictions, et détaille différents volumes dans la salle de bain.

Volume de salle de bain et sécurité électrique

Les normes électriques françaises définissent 3 principaux volumes dans la salle de bain (4 si on inclut le hors volume). Ces volumes permettent d’instaurer une distance de sécurité entre la baignoire (ou la douche) et les installations électriques de la pièce.

Voici comment sont définis les volumes de la salle de bain :

Volume de la salle de bain
  • Le volume O : représente l’espace occupé par la baignoire et/ou la douche. Aucune installation électrique n’y est permise.
  • Le volume 1 : représente l’espace situé au-dessus de la douche et/ou de la baignoire (jusqu’à 2,25 m à partir du sol). N’y sont admis qu’un éclairage ou un chauffe-eau (en très basse tension).
  • Le volume 2 : représente l’espace situé tout autour de la douche et/ou de la baignoire (sur une largeur de 60 cm autour de ces derniers). On peut y admettre un peu plus d’appareils électriques.

Hors volume, on trouvera toutes les parties de la salle de bain qui ne sont pas concernées par la norme électrique de la salle de bain, et peuvent donc accueillir tout type d’appareil électrique.

Installations électriques dans le volume 0

Le volume 0 dans la salle de bain est tout simplement le volume pris par la baignoire ou la douche (et en dessous).

Le volume 0 ne peut recevoir aucun équipement électrique, pour des raisons évidentes.

À savoir : on parle de volume caché pour désigner le volume situé sous le receveur de douche ou sous la baignoire. Les règles électriques y sont les mêmes que dans le volume O.

Quels équipements électriques dans le volume 1 ?

Le volume 1 concerne toute la partie situé au-dessus du receveur de douche ou de la baignoire. Ce volume s’arrête à 2,25 m au-dessus du sol.

Le volume 1 ne peut accepter que des équipements électriques sécurisés :

  • Un éclairage ou interrupteur TBTS (très basse tension de sécurité) de 12 V au maximum.
  • Un chauffe eau instantané ou à accumulation de classe I (c’est-à-dire relié à la terre).

Si ces rares équipements sont permis, il est préférable de n’intégrer aucun élément électrique en volume 1. Cela peut cependant s’avérer délicat, lors de l’aménagement d’une petite salle de bain par exemple.

Normes électriques dans le volume 2

Le volume 2 concerne l’entourage du receveur de douche et/ou de la baignoire. Il englobe toute la zone située dans un rayon de 60 cm autour.  On parle aussi de « zone d’éclaboussure » pour désigner ce volume.

Le volume 2 est un peu plus permissif, mais nécessite tout de même l’utilisation d’équipements électriques sécurisés. N’y sont permises que les installations suivantes :

  • Un éclairage ou interrupteur TBTS (très basse tension de sécurité) de 12 V au maximum.
  • Un chauffe eau instantané ou à accumulation de classe I (c’est-à-dire relié à la terre).
  • Un appareil de chauffage électrique ou un éclairage de classe II (c’est-à-dire non relié à la terre).
  • Une prise pour rasoir (20 à 50 VA) équipée d’un transformateur de séparation.

Une fois encore, et si la surface le permet, le plus prudent sera de n’installer aucune installation électrique dans ce volume.

Qu’en est-il du hors volume ?

En dehors des volumes 0, 1 et 2, les normes électriques n’imposent pas de restrictions particulières. Si vous disposez d’une salle de bain suffisamment spacieuse, l’idéal est donc de positionner vos équipements électriques à plus de 60 cm du receveur de douche et/ou de la baignoire.

Même dans l’espace hors volume, il peut être conseillé de prévoir des équipements sécurisés. Comme une salle de bain reste une pièce humide, mieux vaut opter pour des équipements spécifiques.

Ainsi, chaque prise de courant de la salle de bain devrait idéalement être une prise étanche, même si les normes électriques ne l’imposent pas.

Les autres spécificités de l’installation électrique de la salle de bain

La norme électrique ne se contente pas d’évoquer uniquement le volume de la salle de bain. Si les différents volumes et leurs restrictions sont indispensables à respecter, n’oubliez pas que l’installation électrique d’une salle d’eau doit également respecter d’autres impératifs.

Voici les autres éléments indiqués par le norme NF C 15-100 au sujet de la salle de bain :

  • L’interrupteur différentiel 30 mA : tous les circuits électriques qui alimentent la salle de bain doivent être protégés par un interrupteur différentiel 30 mA, qui assure la sécurité de l’installation en coupant les circuits électriques en cas de danger. Parallèlement, tous les éléments métalliques de la salle de bain doivent être reliés à la terre.
  • Le nombre de prises de courant dans la salle de bain : la NF C 15-100 impose systématiquement une prise électrique par pièce. Cela concerne donc également la salle de bain, à condition que la prise électrique soit située hors volume. Une prise pour rasoir est tolérée en volume 2. Si vous souhaitez positionner un lave-linge ou un lave-vaisselle, il faut absolument les positionner hors volume, et prévoir un circuit spécialisé par appareil électroménager.

Pour respecter ces différents éléments, le mieux est de confier l’installation électrique d’une salle de bain à un électricien professionnel. Ce dernier est le mieux à même de vous garantir une installation parfaitement aux normes.

Si vous cherchez à être mis en contact avec un électricien professionnel de votre région, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous. Vous recevrez gratuitement jusqu’à cinq devis pour l’électricité de la salle de bain.