Aération de salle de bain

La ventilation d’une salle de bain est essentielle pour limiter les problèmes d’humidité. Cependant, l’aération d’une salle de bain est-elle obligatoire ? C’est une question à se poser absolument lors de l’aménagement d’une salle de bain neuve, notamment pour un projet locatif. Déterminons ensemble si la VMC est obligatoire dans une salle de bain, et quelles sont les normes d’aération de la salle de bain.

Le rôle de l’aération de salle de bain

Pour rappel, la ventilation d’une salle de bain est essentielle pour évacuer la vapeur d’eau et éviter la condensation. En dehors de toute obligation de ventilation d’une salle de bain, l’aération d’une salle de bain tient en premier lieu du bon sens.

Les douches ou les bains augmentent en effet le taux d’humidité dans la salle de bain. Sans une aération efficace de la salle de bain, votre salle d’eau risque de souffrir de nombreux problèmes d’humidité :

  • La condensation va se fixer sur les murs et fenêtres, et abîmer vos supports.
  • De la moisissure (tâches noires) ne va pas tarder à apparaître sur les recoins de la salle de bain.
  • Touchés par l’humidité, les revêtements (papier peint, carrelage) peuvent être touchés, de même que la peinture, qui va s’écailler.
  • L’humidité d’une salle de bain peut entraîner moisissures et champignons, qui représentent un réel danger à long terme, notamment pour les personnes qui souffrent de difficultés respiratoires.

En soi, la ventilation de la salle de bain est clairement un élément à ne pas négliger au moment d’aménager ou de rénover une salle d’eau.

L’aération de salle de bain est-elle obligatoire ?

En dehors du bon sens, il faut savoir que la ventilation d’une salle de bain est obligatoire. C’est à la fois le cas dans les établissements publics, mais aussi dans les logements.

En soit, l’aération d’une salle de bain est obligatoire, mais aucun système de ventilation n’est imposé. Les normes imposent uniquement un débit d’évacuation d’air minimal de:

  • 15 m³/h pour une pièce avec WC ou pour une salle d’eau (avec douche).
  • 30 m³/h pour une salle de bain (avec baignoire).

Si ces normes d’évacuation de l’air sont respectées, vous n’aurez aucun problème.

Fenêtre de salle de bain : obligatoire ?

Bien heureusement, la pose d’une fenêtre n’est pas obligatoire dans une salle de bain. On peut donc tout à fait aménager une salle de bain dans une pièce aveugle, ce qui est parfois indispensable dans un appartement, ou si la plomberie impose une certaine disposition de la salle d’eau.

En revanche, la fenêtre de salle de bain reste très utile pour l’aération d’une salle de bain :

  • Ouvrir la fenêtre de salle de bain après chaque douche permet d’aérer convenablement votre salle d’eau.
  • À défaut, une grille d’entrée d’air peut permettre un débit d’air situé entre 15 et 45 m³/h, ce qui répond généralement aux normes d’aération de la salle de bain.

Si votre salle de bain ne souffre pas de vis-à-vis, la fenêtre seule peut donc être considérée comme un système de ventilation de salle de bain.

À savoir : la présence d’une fenêtre dans la salle de bain est considérée comme un système de ventilation. Une salle de bain avec fenêtre n’a donc pas à avoir une VMC ou un extracteur d’air.

VMC obligatoire dans la salle de bain ?

En dehors de la fenêtre, l’aération d’une salle de bain peut se faire grâce à une VMC ou à un extracteur d’air. Encore une fois, la VMC n’est pas obligatoire dans la salle de bain.

À condition que le débit d’air minimal soit de 30 m³/h pour votre salle d’eau, tout système de ventilation peut être accepté :

  • VMC à simple flux,
  • VMC à double flux,
  • Extracteur d’air,
  • Grille d’aération de salle de bain.

Malgré tout, plus votre système de ventilation est performant, et moins vous risquez de souffrir de problèmes d’humidité. Privilégiez au minimum un aérateur de salle de bain électrique, qui extrait automatiquement l’humidité de la salle de bain, et préférez idéalement une VMC à double flux.

À savoir : le système le plus élémentaire de ventilation est la pose d’une grille d’entrée d’air en partie haute de la pièce, et d’une grille de sortie d’air en partie basse de la pièce. Cependant, ce système créé une véritable faille d’isolation dans la maison, ce pourquoi on lui préfère souvent la VMC à double flux.

Les normes de ventilation de la salle de bain

Pour information, la ventilation dans les logements individuels ou collectifs est régie par l’ensemble des éléments suivants :

  • L’arrêté du 24 mars 1982, modifié le 28 octobre 1983, décrit les besoins en ventilation dans les habitations.
  • Les normes DTU 68.1 et 68.2 et 24.2.x sont les documents techniques unifiés qui précisent les conditions d’installation des systèmes de ventilation.
  • Le règlement sanitaire départemental (RSD) peut également imposer certains critères de ventilation d’une salle de bain.

L’arrêté du 24 mars 1982 rappelle les éléments suivants concernant le débit d’air extrait minimum dans les logements :

Débits d’air extrait minimum des logements
Nombres de piècesDans le logement (au total)CuisineSalle de bainSalle d’eauWC
1 pièce35 m³/hEntre 20 et 75 m³/h15 m³/h15 m³/h15 m³/h
2 pièces60 m³/hEntre 30 et 90 m³/h15 m³/h15 m³/h15 m³/h
3 pièces75 m³/hEntre 45 et 105 m³/h30 m³/h15 m³/h15 m³/h
4 pièces90 m³/hEntre 45 et 120 m³/h30 m³/h15 m³/h30 m³/h
5 pièces105 m³/hEntre 45 et 135 m³/h30 m³/h15 m³/h30 m³/h
6 pièces120 m³/hEntre 45 et 135 m³/h30 m³/h15 m³/h30 m³/h
7 pièces et plus135 m³/hEntre 45 et 135 m³/h30 m³/h15 m³/h30 m³/h

On notera que les normes d’aération peuvent être encore plus strictes dans les bâtiments à usage collectif, d’où la nécessité de faire appel à une entreprise professionnelle pour aérer les salles d’eau et les pièces qui ont des besoins d’aération spécifiques.

Vous savez désormais tout sur les obligations d’aération de la salle de bain. Si vous le souhaitez, le formulaire ci-dessous vous permet de recevoir gratuitement plusieurs devis pour la pose d’une ventilation de salle de bain.