Faire une douche à l'italienne

Contrairement à la douche traditionnelle, la douche dite « à l’italienne » est placée à fleur de sol. Elle est faite des mêmes matériaux utilisés pour le reste de la pièce et ne comporte pas de porte. Si vous prévoyez de le faire vous-même, vous pouvez opter pour la douche à l’italienne en kit. Encore faudra-t-il savoir comment la concevoir et l’installer soi-même. Retrouvez les détails ici.

Obtenez des devis gratuits d’installation de douche

Comment faire une douche à l’italienne ?

Avant de vous lancer dans la construction d’une douche à l’italienne, il y a certains éléments à considérer :

  • L’aménagement du sol pour l’encastrement d’un siphon avec une bonde de 90 mm au minimum,
  • La prévoyance d’une pente de canalisation de 2 % au moins,
  • La garantie de l’étanchéité,
  • L’aménagement d’une canalisation avec une évacuation d’au moins 50 mm de diamètre.

Dans le cadre d’une rénovation, la douche à l’italienne est plus compliquée à réaliser. Cependant, elle a l’avantage de s’adapter aux grands comme aux petits espaces. L’unique condition est que les matériaux utilisés s’adaptent à l’humidité.

Recevez maintenant des devis gratuits d’installation de douche

Étapes pour réaliser une douche à l’italienne

Il faut procéder par étapes pour créer une salle de bain à l’italienne comme un professionnel. Voici les indispensables pour installer une douche de plain-pied.

1- Se procurer les bons outils et préparer l’environnement

Pour faire ce type de douche, il faut se munir des bons outils à savoir :

  • Raclette,
  • Spatule,
  • Scie à métaux,
  • Niveau à bulle,
  • Taloche,
  • Colle PVC,
  • Colle,
  • Film d’étanchéité,
  • Béton,
  • Mortier à joint,
  • Carrelage.

Pour ce qui est des composants de la douche à l’italienne, vous devez disposer d’un receveur à carreler. De même, il vous faut une bonde et un tube de raccordement, du carrelage mural ainsi qu’une colonne de douche.

Commencez par décaisser le sol sur au moins 12 cm de profondeur pour placer le receveur. Ensuite, choisissez l’emplacement de la bonde et mesurez la hauteur qu’il faut pour assurer une pente d’écoulement, environ 2 cm de la bonde jusqu’au tuyau d’évacuation.

2- Couler la dalle de béton

Pour cette étape, vous devez faire un coffrage en bois. Ensuite, huilez-le et encastrez-le autour de la bonde et du tube de raccordement. La hauteur de la bonde doit être au même niveau que celle du coffrage. Après, vous devez couler le béton tout au fond du receveur, puis lissez bien la surface et laissez sécher pendant 48 heures. Retirez le coffrage et procédez au raccordement du tube d’évacuation à la bonde en premier, puis au mur. Appliquez enfin les joints à la colle.

3- Poser le sol du receveur

Cette étape consiste à incliner la règle au niveau du sol de la salle de bain jusqu’à la grille de la bonde. Ceci pour obtenir une pente de 2 cm. Ensuite, il faut caler les tasseaux de guidage aux 4 coins du receveur et combler la surface au mortier. Vérifiez que l’inclinaison est respectée en utilisant le niveau à bulle. Par ailleurs, veillez à ce que le support de grille dépasse légèrement pour la pose de carrelage. Ôtez les tasseaux le lendemain et comblez le vide.

Vos devis gratuits d’installation de douche

Les avantages d’une douche à l’italienne

L’un des principaux avantages de la douche à l’italienne réside dans sa praticité. En effet, elle offre une meilleure accessibilité grâce à son absence de marches. C’est très pratique surtout pour les personnes à mobilité réduite. Mais même pour une personne normale, ce type de douche est tout aussi agréable et confortable.

Son autre atout est qu’elle permet de prendre une douche à deux. La douche à l’italienne vous procurera une sensation de grandeur et de liberté.

Enfin, son dernier avantage est d’ordre esthétique. Derrière sa vitre, ce type de salle de bain est très design, surtout si vous utilisez du marbre. Une habitation avec une douche à l’italienne se vend toujours mieux qu’une avec une salle de bain classique.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *